[WHOIS] Savoir réaliser manuellement un Whois – SANS WHOIS –

1ELaj5O

 

Encore un titre méga accrocheur, n'est-ce pas ?
Un titre qui va vous donner l'impression que cet article est écrit par un schizophrène sourd aveugle et unijambiste ... mais en fait non !

 

Pour connaitre les informations d'un nom de domaine, nous faisons régulièrement des WHOIS ...

 

whois dyrk.org

 

Ce qui nous permet de connaitre :

  • les coordonnées du propriétaire
  • les coordonnées de la personne qui le gère administrativement
  • les coordonnées de la personne qui le gère techniquement
  • la date d'expiration
  • ...

 

 

La méthode ... j'utilise sans comprendre :

bud-de-la-serie-les-zinzins-de-l-espace-10453793kydjj

Par habitude, vous pouvez installer le WHOIS sur votre ordinateur.

Windows :

http://www.nirsoft.net/utils/whoiscl.html

Linux (Debian) / ... :

sudo apt-get install whois

Fedora / Centos / ...:

sudo yum install whois

 

Ou vous pouvez également utiliser des outils onlines :

 

Capture

Mais bon, que vous utilisiez un programme tout fait, ou un service en ligne ...
Vous n'allez pas essayer de comprendre ce qui se passe ... et le jour où les choses seront plus complexes, vous ne saurez pas comment faire ....

 

 

 

 

La méthode ... je m’intéresse donc j'apprends :

 

Le tout cuit c'est rigolo ..
Mais perso, ça ne m'emballe pas trop d'installer des choses sur mon ordinateur, ou encore d'aller sur des sites qui peuvent savoir ce que je fais, et exploiter mes activités ...

 

Règle n°1
Si je peux comprendre comment ça marche ...

... pour le faire moi-même ...
En utilisant le moins de truc, que je ne maîtrise pas vraiment
c'est mieux !

 

 

curiosite-femme-1

 

 

Commençons par un peu de théorie :

Tout d'abord, lorsque vous utilisez un outil "WHOIS", il faut savoir que celui-ci, va d'abord consulter l'extension de votre nom de domaine :

  • toto.fr => .fr
  • toto.com => .com
  • toto.eu => .eu
  • ...

 

Selon l'extension, votre nom de domaine dépendra d'un registrar.
Le registrar est celui qui met à disposition ces domaines, une sorte de fournisseur.

Les .fr par exemple, dépendent de l'afnic, les .eu dépendent quant à eux, d'Eurid, ...

Bref, chaque fournisseur met à disposition un serveur "whois" (ne pas confondre un serveur avec un logiciel)
En gros ... lorsque vous utilisez un whois.

whois dyrk.org

Le whois, va récupérer l'extension, ici le .org, il va rechercher à quel serveur whois sont rattachés les .org
Vous pouvez récupérer la liste des correspondances "extension" <> "serveur whois", ici :

http://www.nirsoft.net/whois_servers_list.html
En l’occurrence pour dyrk.org c'est : whois.pir.org

aussi, l'outil whois, va interroger ce serveur sur son port 43 (port utilisé par les serveurs whois)

En se connectant sur ce port, il va juste lui envoyer, sans la moindre commande, sans le moindre formatage, votre nom de domaine "Dyrk.org"

Et le serveur Whois, va alors retourner un gros bloc de texte, contenant toutes vos précieuses informations.

 

 

 

La pratique :

 

travailleurConstruction

 

 

Installer whois, ne va pas vous servir souvent.
Utilisons plutôt un outil qui nous sert déjà pour de nombreuses choses ...

telnet ou netcat

Bon, j'indique ici netcat pour votre information.
Par sécurité, je préfère que vous utilisiez telnet.

Nous allons donc faire exactement le même job qu'un whois !

Téléchargeons une liste de serveur whoishttp://www.nirsoft.net/whois-servers.txt

Notre nom de domaine est  "toto.fr"

Donc notre extension est .fr soit le serveur whois : whois.nic.fr

Nous allons saisir la commande suivante dans un terminal :

telnet  whois.nic.fr  43
toto.fr

Si tout se passe bien, vous devriez pouvoir ensuite saisir votre nom de domaine, et valider (touche entrée)

Hop, les informations détaillées sur ce nom de domaine apparaissent.

Même principe pour netcat avec la commande :

netcat whois.nic.fr  43
toto.fr

Partagez ce contenu

2 comments

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *